www.lasef.org

Version 2014.01
Copyright © La SEF

Site rénové en janvier 2013

Fondée le 29 Février 1832,
reconnue d'utilité publique le 23 août 1878

Pierre-André LATREILLE                
1762-1833                             
Membre fondateur                       

Les Réseaux entomologiques spécialisés (RES)

CBI : Colloque de Biologie de l'insecte

        Le but de cette réunion est de permettre aux scientifiques travaillant sur les insectes de partager leurs questions de recherche et leurs résultats. Ces rencontres visent à favoriser les échanges et à encourager la participation active des jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants).
        En combinant les recherches fondamentales et appliquées, différents sujets sont couverts autour de la biologie de l'insecte, comme la physiologie et le développement, la structure et l'évolution des génomes, la phylogénie et la macro-évolution, la biologie des interactions, l'écologie et la micro-évolution, ainsi que le contrôle biologique des insectes.


Le 18ème Colloque de Biologie de l’Insecte
s'est tenu à Tours (Université François Rabelais) du 27 au 29 juin 2016.

Sous la responsabilité du Dr Marlène Goubault, il était organisé par l'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte,
Université François Rabelais de Tours UFR des Sciences et Techniques, Parc de Grandmont, 37200 Tours, France

La Société entomologique de France a été présente à ce colloque (82 participants), représentée par Yves Carton, membre du CA.

        En fin de colloque, les deux prix SEF pour jeunes entomologistes ont été remis :

Prix SEF de la meilleure communication
Élodie NAESSENS , en 3ème année de thèse
(Institut Sophia Agrobiotech, INRA-CNRS, Université de Nice Sophia-Antipolis).
Directeur de thèse : Christine Coustau.
Le sujet porte sur "La caractérisation du rôle des cytokines du puceron dans sa défense contre la plante-hôte".

        Les pucerons sont des parasites de plantes qui évitent ou contrôlent les défenses de leur plante hôte par des mécanismes moléculaires qui sont actuellement encore peu élucidés. Nous avons récemment identifié une cytokine MIF (Macrophage Migration Inhibitory Factor) exprimée dans les glandes salivaires des pucerons Acyrthosiphon pisum et Myzus persicae.
        Les cytokines MIF étant connues chez les vertébrés comme des régulateurs majeurs des fonctions de défense, nous avons émis l'hypothèse de leur implication dans la manipulation des défenses de la plante hôte.
        Nous avons montré que si ce facteur est peu exprimé, cela entraîne une forte perturbation du comportement alimentaire suivie d'une mortalité des pucerons, et des expériences d'expression en plante de cette protéine salivaire ont montré qu'elle réprime de nombreuses réactions de défense de la plante.
        Nos résultats suggèrent que la cytokine salivaire est essentielle à l'exploitation de l'hôte par le puceron et que son rôle majeur est de réprimer les défenses de la plante via la machinerie moléculaire existante.

Prix SEF du meilleur poster
Gwendoline PERCEL, Doctorante 1ère année (2015 – 2018),
Unité de Recherche "Écosystèmes forestiers", IRSTEA Nogent-sur-Vernisson.
Directeur de thèse : Christophe Bouget.
Le sujet porte sur la "Fonctionnalité de la trame forestière de «très vieux bois»:
analyse des effets de la connectivité d’habitat sur la biodiversité saproxylique".

        En réponse à la fragmentation, l'augmentation de la connectivité d’habitat est une stratégie d'action dans les territoires. Dans ce sens, les gestionnaires forestiers maintiennent activement une trame d’habitats liés aux vieux peuplements (bois mort et micro-habitats des arbres). Cette thèse a pour objectif d’évaluer les effets de la connectivité d’habitat sur les populations et les communautés des coléoptères saproxyliques. L’utilisation complémentaire de l’analyse de données entomologiques empiriques et de simulations permettra d’améliorer la compréhension de la réponse de la biodiversité à la fragmentation forestière.
        Ces données constitueront un appui important pour l’optimisation d’une trame fonctionnelle dans les massifs forestiers français, afin d’assurer la conservation d’un maximum d’espèces saproxyliques aux traits d’histoire de vies contrastés.

La prochaine réunion du CBI sera organisé par l'Université de Toulouse en 2019.

Note sur le CBI et la CIFE
Le Colloque de Biologie de l'Insecte est un outil d'animation de la communauté entomologique. S'il est principalement d'expression française, ce n'est pas dans son ADN d'être une manifestation francophone. A priori il a une périodicité de 3 ans (durée moyenne d'une thèse...).

La CIFE, Conférence Internationale Francophone d'Entomologie est en revanche un outil à la fois scientifique ET francophone.
Elle possède une périodicité de 4 ans (calage sur le cycle du congrès mondial d'entomologie). Un site web permanent lui est dédié : http://seq.qc.ca/cife/accueil.htm
Ces deux ressources sont donc complémentaires.


Le précédent Colloque s'était déroulé du lundi 7 au mercredi 9 octobre 2013 au CRDP (Montpellier Centre)
Il avait été organisé par le Laboratoire Diversité, Génomes et Interactions Microorganismes Insectes
(Org. : Mylène Ogliastro, Montpellier UMR 1333-DGIMI)
Pour plus d'informations, cliquer sur http://www1.montpellier.inra.fr/cbi2013/