Société entomologique de France

Fondée le 29 Février 1832, reconnue d'utilité publique le 23 août 1878

Honorariat

Membres honoraires

Claude Bialic, Jacques Bitsch, Philippe Bruno de Miré, Claude Dupuis, Gerardo Lamas-Müller, Jean Leclerc, Pierre Rasmont et Charles Vincent.

J. d’Aguilar


Critères pour l’accès au statut de membre honoraire de la SEF

Rappel : extrait des statuts

« Le titre de membre honoraire peut être décerné par l’Association à des entomologistes français ou étrangers en reconnaissance des services importants qu’ils auraient rendus à la Science. Leur nombre ne peut dépasser 20 (12 français et 8 étrangers). »
« Les membres bienfaiteurs et honoraires sont dispensés de toute cotisation. »
On cherchera à pourvoir progressivement au plus deux tiers des « postes » d’honoraires prévus dans les statuts, afin de conserver une souplesse pour la nomination de nouveaux membres si des demandes opportunes sont formulées.

Conditions générales

Le fait d’avoir été ou non membre de la SEF n’est pas un critère.
Les publications peuvent avoir été faites dans n’importe quelle langue.
Les amateurs comme les professionnels sont éligibles, et on veillera à maintenir un juste équilibre dans la représentation de ces deux catégories.
Ce statut n’est pas prévu pour être décerné à titre posthume.

Conditions nécessaires

Deux cas de figure sont possibles pour attribuer le statut de membre honoraire :

  1. la SEF souhaite saluer une activité ou une carrière entomologique remarquable, réalisée aussi bien par un amateur qu’un professionnel ;
  2. la SEF souhaite honorer quelqu’un qui, par son rayonnement (influence, position, notoriété), pourrait contribuer dans le futur à la renommée de la SEF et de l’entomologie.

Les deux catégories doivent être équilibrées en nombres de nominations.
La personnalité pressentie doit avoir publié des travaux reconnus, en entomologie (au sens large, y compris les Arthropodes terrestres non Insectes), quel que soit le domaine (systématique, entomologie appliquée, conservation, biologie, biogéographie, génétique, etc.). Il peut également s’agir de travaux non directement liés à l’entomologie mais ayant participé à faire connaître cette discipline ou à la faire progresser directement ou indirectement.
Les travaux concernés doivent rayonner au-delà du pays d’origine de l’auteur.

Critères d’appréciation pour prioriser les candidatures

La personnalité pressentie peut avoir :

  • publié des travaux entomologiques particulièrement remarquables ;
  • fait rayonner l’entomologie au-delà de la sphère strictement entomologique, avoir fait la promotion de l’entomologie ou être positionnée pour en faire la promotion ;
  • formé ou transmis des concepts à d’autres (émulation) ;
  • favorisé la collaboration entre entomologistes (amateurs, professionnels, entre disciplines) ou entre l’entomologie et d’autres domaines des sciences.

Critère de refus

La personnalité pressentie ne doit pas avoir ou avoir eu d’activité, dans le domaine de l’entomologie, ou plus largement dans sa vie publique et professionnelle, qui puisse nuire à l’image de l’entomologie et de la SEF.
Les demandes refusées le sont à titre irrévocable et prises de plein droit par le Président de la Société. Il n’existe pas de voie de recours amiable.

Qui propose des candidatures à l’honorariat ?

On ne peut demander le statut de membre honoraire pour soi-même. La proposition peut venir de n’importe membre de la SEF à jour de sa cotisation.
Une demande n’est recevable qu’avec un argumentaire répondant aux critères ci-dessus, d’une longueur d’une à deux pages. Cet argumentaire doit également être accompagné d’une liste la plus complète possible des travaux et publications, en faisant ressortir les contributions majeures.
Un plan-type accessible aux seuls membres de la SEF via le site internet sera proposé pour homogénéiser la présentation des candidatures sur le modèle du plan-type de la bourse Cousin.
Les membres de la SEF qui proposeront un candidat enverront leur dossier au Secrétaire général qui le diffusera pour avis au CA. Les dossiers « éligibles » sont mis par le président à l’ordre du jour du Conseil d’administration. La liste des candidats à présenter à l’Assemblée générale ordinaire sera définie par un vote du CA à bulletin secret.
Formellement, les propositions sont validées en AG, par vote à la majorité des deux tiers.

© 2017 Société entomologique de France
Menu Title